Prenez Garde aux Ennemis de Votre Âme

Prenez Garde aux Ennemis de Votre Âme

Dr Peter Masters

Vers la fin de Son message le plus connu, Christ prononça ces paroles si frappantes : « Prenez garde aux faux-prophètes, qui viennent à vous en vêtements de brebis, mais qui, au-dedans, sont des loups ravisseurs »
(Matthieu 7:15).

Le sermon le plus célèbre jamais prononcé par le Seigneur Jésus est communément appelé le Sermon sur la Montagne. Il s’adressa à des milliers de personnes sur le flanc d’une montagne de Galilée. Vers la fin de Son message, Il prononça ces paroles si frappantes : « Prenez garde aux faux-prophètes, qui viennent à vous en vêtements de brebis, mais qui, au-dedans, sont des loups ravisseurs ».

« Prenez garde », c’est-à-dire, « Gardez votre pensée concentrée sur les dangers ». Ces paroles nous exhortent vivement à veiller intelligemment. Comment examinons-nous et évaluons-nous les idées qui circulent au sujet des modèles de vie qu’on cherche à nous imposer aujourd’hui ? Examinons-nous et évaluons-nous les divers styles de vie et les valeurs qui ont pignon sur rue ?

En réalité, le Seigneur dit ceci : « Ne soyez pas insensés au sujet de la vie, ne soyez pas indifférents quant à son but. Ne soyez pas naïfs, au point d’accepter sans questionnement toutes les idées qui se présentent à vous. Réfléchissez sérieusement à la direction dans laquelle vous vous engagez dans la vie ». Que pensons-nous de la vie, de la nature humaine, des valeurs morales ou de Dieu ?

Lorsque Christ mettait en garde contre les faux-prophètes, Il pensait à la fois aux enseignants religieux et non-religieux. Il se référait à tous ceux qui aujourd’hui contestent et contredisent les enseignements moraux et le message de la Bible. Il disait que les gens qui font la promotion de points de vue erronés au sujet de la vie viennent en vêtements de brebis, ce qui signifie que leur message ne semble pas du tout menaçant de prime abord. Ils savent nous offrir ce que nous voulons.

Les idées fausses, disait Christ, sont semblables à une large porte et à un chemin spacieux. Il y a tant d’idées populaires qui séduisent les foules : un mode de vie qui consiste à courir après des choses matérielles et la satisfaction de chaque désir. Bon nombre de ces idées fausses nous disent d’oublier Dieu, toute valeur morale, et d’écarter l’idée qu’il nous faudra un jour Lui rendre des comptes. « Faites tout pour votre plaisir », entend-on dire, « libérez vos instincts primaires et menez votre vie comme bon vous semble ».

Qui enseignent et diffusent de telles idées ? Ceux qui, de nos jours, dirigent la société. Ceux qui sont aux commandes des médias et de l’industrie du divertissement et qui poussent à légiférer en vue de l’abolition des valeurs morales.

Mais comment pouvons-nous être certains qu’il s’agit de faux-enseignants ? Christ a donné cette règle infaillible : « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits », c’est-à-dire à leurs résultats. Considérez les résultats des idées populaires contemporaines relatives à la vie. Où nous ont-elles amenés ? Qu’ont-elles produit comme résultats ?   

On nous dit de nous débarrasser des valeurs morales, à l’exception de quelques-unes destinées à protéger les personnes des crimes et des délits comme le meurtre, la violence des personnes, l’abus d’enfants et le vol. Toutes les autres normes doivent disparaître. C’est ainsi que la distinction des genres est contestée, l’homosexualité est approuvée (ce sera bientôt un délit ou un crime d’y être opposé) et la liberté sexuelle en dehors du mariage est puissamment soutenue (par les contraceptifs distribués aux jeunes afin d’éviter toutes conséquences et par l’avortement proposé si les choses ne se passent pas comme prévu).

L’orgueil (le fait d’être imbu de soi-même) tout comme la cupidité sont considérés comme positifs et sont entièrement approuvés que ce soit sous la forme de la convoitise, de l’ivrognerie ou d’autres excès. On appelle cela « se faire plaisir ». Des vêtements courts et échancrés pour l’excitation sexuelle sont exhibés et font l’objet de promotion. Le langage grossier a envahi la télévision jusqu’à saturation. L’égocentrisme (le fait de tout ramener à soi-même) est idéalisé comme le mode de vie.

Mais quel résultat, les défenseurs de ces idées (les humanistes anti-chrétiens en particulier) ont-ils atteints ? Ont-ils produit la société sophistiquée et libérale promise à cor et à cri ? Le résultat est qu’aujourd’hui, il n’y a jamais eu autant de tromperie, de vol, de fraude, de violence, de cruauté, de grossièreté, de manque de respect, de pornographie, d’avortements, de convoitise, de séparations et divorces, d’addiction, d’ivrognerie, de mépris, d’égoïsme et de misère dans cette société ! Quel gâchis, et la société va de mal en pis au fil du temps ! Ces choses ne sont pas affirmées pour se lamenter, mais parce que cela démontre que les opposants aux valeurs morales se sont totalement fourvoyés et que leurs idées ont lamentablement échoué.

Récemment, je lisais un article qui affirmait que la situation de la société a toujours été aussi lamentable qu’aujourd’hui. L’auteur a mentionné le gang dit de « L’Éléphant » des années 1950, avec ses rasoirs, ses chaînes de bicyclettes et autres coups-de-poing américains. En regardant la photo de l’auteur en haut de page, j’ai relevé qu’il n’avait pas l’âge pour avoir vécu à l’époque du « Gang de l’Éléphant », mais ceux d’entre nous qui ont connu ces évènements, affirment que la situation n’a jamais été aussi lamentable qu’aujourd’hui – n’atteignant même pas le dixième de ce que nous vivons à l’heure actuelle. Par exemple, les agressions étaient rares en ces temps-là, et qualifiées de « vol avec violence », elles étaient punies de sévères peines de prison. Aujourd’hui, elles sont si courantes que la plupart des agresseurs ne sont jamais attrapés. La société s’est détériorée au-delà de toute imagination.

Ceux qui détruisent les normes bibliques ont produit un raz de marée causant la rupture de mariages, le chaos et la souffrance, et tout cela va en s’empirant. Dans leur arrogance, ils ont rejeté les principes en vigueur depuis des siècles et la société va en récolter les conséquences.

Christ dit que de telles personnes sont comme des « épines et des chardons ». Pire, elles sont si orgueilleuses qu’elles n’accepteront jamais de reconnaître leur échec et, semble-t-il, tellement égocentriques qu’elles ne se soucient nullement du sort de leurs victimes. Elles semblent poussées par une passion irrationnelle en vue de promouvoir le péché et de s’attaquer à la foi chrétienne.

Un éminent athée a récemment consacré une série télévisée pour présenter sa haine de la foi en Dieu ! Il disait que la religion est la cause de toutes les guerres, et qu’on devrait s’en débarrasser. N-a-t-il jamais entendu parler des millions de morts causées par Staline et de tous les autres meurtres idéologiques du communisme ? N’est-il pas au courant des longues conquêtes territoriales qui ont dominé l’histoire des nations et qui n’avaient rien à voir avec la religion ? Ignorait-il les deux terribles guerres mondiales ? Qu’est-ce qui l’a poussé à émettre un tel non-sens ? Bien qu’il soit un scientifique accompli, il semble méconnaître l’histoire et, dans sa haine inouïe contre Dieu, il s’est laissé emporter au point de dire des inepties.

 En fait, les guerres confirment l’enseignement de la Bible au sujet de la dépravation humaine : bien que tout homme soit capable de faire de bonnes choses, tous sont néanmoins faibles et pécheurs. Les guerres cruelles et constantes prouvent que la Bible a raison et que les athées ont tort. Ceux qui contredisent les normes morales de Dieu ne seront jamais en mesure de produire ni des communautés stables, ni le vrai bonheur.

 Le Maître Suprême, c’est Christ Lui-Même. Il est à la fois Dieu et homme. Il est venu vers les hommes pour les changer, leur donner une nouvelle vie et le bonheur. Son enseignement est parfait et Ses exigences sont pures. Christ a vécu une vie parfaite sur la terre, puis est mort dans une terrible agonie alors que Dieu le Père a fait tomber sur Lui la culpabilité de quiconque se confie en Lui, ceci tout au long de l’histoire du monde. Christ a subi la punition à la place de celui qui croit en Lui.

 Il est venu apporter la bénédiction éternelle aux hommes, aux femmes et Il opère un changement spirituel intérieur profond chez tous ceux qui croient en Lui. Il est ressuscité d’entre les morts, et, depuis, a changé la vie de milliards de personnes à travers le monde.

  Ne vous fiez pas aux enseignants d’aujourd’hui qui ont pignon sur rue. Ne faites pas confiance à tous ceux qui prétendent transformer notre société et qui sont opposés à Christ et à Ses exigences morales. Ne vous laissez pas façonner par l’athéisme. Allez à la recherche de toute information possible sur le Seigneur Jésus-Christ. Cherchez-Le de tout cœur.